Gros travaux SNCF entre Poitier et Niort

 

Durant l’année 2016, des travaux ferroviaires de grande ampleur seront réalisés entre Poitiers et La Rochelle, sous maitrise d’ouvrage de SNCF Réseau. Ces travaux sont nécessaires pour faire face à un usage de plus en plus important de la ligne. Ils permettront d’améliorer le confort et les performances de la voie sur l’ensemble de l’axe. Jusqu’au 10 décembre, les mesures de sécurité connexes imposent aux trains des allongements de temps de parcours allant de 3 à 9 minutes.

Une partie importante de ces travaux, notamment ceux situés entre Poitiers et Niort, seront effectués de nuit pour ne pas pénaliser le trafic des trains de voyageurs.

Une autre partie, concernant des confortements de plateformes, des renouvellements de voie, la construction des haltes ferroviaires de La Jarrie et Aigrefeuille nécessiteront malheureusement une interruption totale du trafic ferroviaire entre Niort et La Rochelle du 9 mai au 19 juin 2016. Durant ces 6 semaines, SNCF Réseau proposera des itinéraires de détournement par Saintes et Nantes pour les trains de marchandises. SNCF Mobilités proposera aux 2500 voyageurs quotidiens de la ligne d’emprunter des autocars de substitution à raison de 55 à 80 rotations journalières.

Afin de faciliter l’accompagnement et l’orientation des voyageurs, SNCF Mobilités mettra en place un dispositif spécial d’accueil, d’assistance et d’information dans les gares concernées. Les billets et réservations associées tiendront compte de ces particularités.

Des actions de communication par les canaux SNCF habituels et dans la presse seront prochainement menées pour informer largement l’ensemble des voyageurs.  Pour tout complément d’information, vous pouvez joindre votre contact local SNCF ou saisir directement la direction des affaires territoriales SNCF joignable au 05 47 47 14 63 ou par mail à l’adresse : jean-luc.combecave@sncf.fr .

 

 

Nous comprenons bien la gêne occasionnée aux utilisateurs de la ligne par ces travaux. Mais l’obtention de performances stables et de haut niveau avec la perspective des circulations à 200 km/h dans le futur nécessite malheureusement cette organisation exceptionnelle.